Lundi 2 novembre, troisième projection parisienne "publique" pour Dom Alexis, le chant des pierres (après L'Entrepôt en avril et la Cité U en mai)
Je mets "publique" entre guillemets parce que le public, il a fallu une fois de plus qu'on l'amène avec nous au Studio Accattone récemment rénové, devenu l'annexe des Trois Luxembourg, de l'autre côté du boulevard Saint-Michel.
Une petite soixantaine de personnes dans une salle prévue pour 73, donc assez bien garnie. Ambiance chaleureuse et excellentes conditions techniques. Merci à ceux de l'équipe qui nous ont tenu compagnie : Michel Schepers, Fred Thérisod, Patrick Collandre, Jean-Paul Iommi-Amunatégui pour les acteurs, Pierre Bonnet pour les techniciens, rejoints après la projection par Yves Grasso et Anne Steinlein.
Cela donnait un côté "famille" à la soirée. Plutôt qu'un débat après le film, nous avons proposé un verre dans la partie bar de l'Accattone, plus conviviale. Les spectateurs ont eu l'air tout à fait d'accord et ça s'est ainsi prolongé par petits groupes jusque vers 23h30. 
Y aura-t-il une autre projection à Paris ? C'est trop tôt pour le dire.
Une piste est envisagée pour le printemps, j'espère vous en dire plus bientôt.
A l'horizon 2016, nous pensons montrer le film au Cinespace de Beauvais (janvier ?).
Ça bouge un peu en Bretagne, où l'"interdiction" du film à Boquen a fait réagir dans les environs. J'ai rencontré au Gouray, le bourg voisin de l'abbaye (de l'autre côté par rapport à Plénée-Jugon), des animateurs et un maire motivés par l'organisation d'une projection, ça devrait se faire fin février ou début mars, avec en amont collecte de témoignages et exposition de photos, pour sensibiliser nos futurs spectateurs.
A Plouguenast, lieu de naissance du Père Alexis, il y a également une association qui serait intéressée de montrer le film… 
Bref il y a encore de la vie autour du Chant des Pierres, on n'ose plus hasarder de date pour la sortie du DVD, mais on essaie d'avancer là-dessus aussi. 
A bientôt, 
François Gorin