Je ne sais comment me présenter, alors je vous dirai que j'ai connu François Gorin dans les années 80 au "Matin de Paris" où j'étais responsable du supplément littéraire et que nous sommes restés liés et, chose rare me semble-t-il, rien ne nous a jamais séparés.

C'est un ami. C'est tout dire.

Quant à moi, disons que j'ai fait beaucoup de choses et ne fais plus rien sinon ce qui me chante. J'ai par ailleurs commis quelques livres…

Jeanpaul

jean-paul iommi-amunategui