Daniel Girault

Dans le film je joue le rôle du druide "joker". Comme il s'agira d'un petit rôle, j'apporterai également ma bonne humeur, mon humour, et mille petits services à la logistique et à la technique.

Dans la vie, j'exerce diverses jobs, dont également celui de réalisateur vidéo. Je suis plutôt spécialisé dans les films sur la nature, mais fait aussi de l'évènementiel pour l'alimentaire.

J'ai rencontré Bruno en 2008, sur un tournage de projet associatif que j'ai coréalisé avec lui. Depuis nous sommes devenus amis. Bruno est un peu comme mon frère, nous avons beaucoup de complémentarités "spirituelles". Il m'a proposé de participer à son projet de film avec François. Au début je voulais jouer le rôle du Père François Lancelot. Mais devant l'ardeur du texte, j'ai capitulé. Alors, François et Bruno, m'ont proposé de faire le rôle du druide. 

 Quand j'étais plus jeune, j'ai fait un an de conservatoire d'art dramatique. J'ai déjà fait des petits rôles devant une caméra et suis à l'aise devant comme derrière. Il s'agit de petits clips amateurs, dont un policier comique que j'ai réalisé.

 

Petite anecdote...

En 1976, lors de mon initiation druidique en Bretagne, j'avais fait la connaissance d'un druide nommé Jean Thos. Quand Bruno m'a parlé du druide qu'il avait interviewé voici 20 ans et qui avait connu le Père Alexis, je lui ai demandé : "comment il s'appelle ton druide?" Alors Bruno m'a répondu : "Il s'appelle Jean Thos".

Je n'aurais jamais pu imaginer que presque 4O ans après, je jouerais un personnage inspiré de lui, d'après le texte de son interview.